Dr. Charles-Maximilien THI
Omnipraticien à tropisme pour l’endodontie

SCM ALESIA DENTAIRE
10-12 rue de la Tombe Issoire
FR-75014 – PARIS
FRANCE

Cas clinique commenté par Pr. Jean-Marie Vulcain

Présentation du cas :

Dent 47 présente une perte de substance coronaire due à une abrasion occlusale et une carie mésiale du collet ; des épisodes douloureux intenses et rapprochés signent l’installation d’une pulpite plaçant cette dent en catégorie III de l’OMS. Ce qui impose un Traitement Endodontique Initial.

Il est à noter sur la radiographie pré opératoire :

  • Une récidive carieuse sous une obturation coronaire antérieure
  • Une carie du collet
  • Une coalescence radiculaire
  • La réduction du volume pulpaire
  • Une visibilité réduite des lumières canalaires surtout des canaux mésio-vestibulaires
  • Des trajectoires canalaires compliquées avec courbures et doubles courbures
  • Des racines et donc des canaux longs

Traitement Endodontique Initial

- Anesthésie loco-régionale
- Pose du champ opératoire
- Ouverture de la chambre pulpaire en respectant le plancher
- Repérage des entrées canalaires avec aides optiques
- Irrigation abondante
- Ouverture des entrées canalaires à l’aide du C1 et irrigation
- Perméabilisation par des limes K conventionnelles de faible diamètre 08 – 10 – 15 / 100
- Finition de la perméabilisation avec le GPS, et irrigation
- Détermination de la LT par localisateur et irrigation
- Préparation canalaire avec A1 n°20 puis n°25 et irrigation
- Séchage des canaux
- Obturation monocone calibré et thermocompaction directe (McSpadden)
- Contrôle Radiographique terminal

Commentaires

Sur cette 47, le praticien a ici parfaitement négocié des canaux à lumière faible, à trajectoire peu commune et angulation multiple, après une préparation du tiers coronaire au C1 et un cathétérisme conventionnel avec des limes K 8, K 10 et K 15, traditionnelles et de conicité 2%. Il a ensuite passé le GPS et défini une LT puis a poursuivi la préparation avec des limes A1 n°20 et n°25. Le résultat est au rendez-vous comme le montre la radiographie post opératoire, avec à la fois une préparation respectant l’anatomie des trajectoires canalaires et une obturation respectant les limites apicales.